Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain  

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 

___________________________ 

Méthodes de développement mental

L’entraînement ou training autogène    
La méditation transcendantale
   

Afin de parer au stress, d’éliminer les conflits d’ordre psychologique ou physique, outre la psychothérapie, vous pouvez prendre part à des cours du type “ apprends à te contrôler ”. Tels sont l’entraînement autogène, la méditation, la méthode Silva de contrôle mental, etc.


            L’entraînement ou training autogène

    Les séances de psychothérapie supposent des fauteuils confortables, des tapis doux, une musique “ transcendantale ” et la voix envoûtante du psychologue. Les activités pratiquées dans un tel milieu se transforment habituellement de manière ouverte ou détournée en séance d’hypnose. Nombre de patients se posent alors la question “ Que vais-je faire après les séances ? ”. Je recommande à titre indicatif de procéder à l’entraînement autogène. Comme la méditation, c’est un exercice individuel de relaxation, qui peut être effectué sans psychothérapeute. Et bien entendu non pas uniquement dans un but de relaxation, car c’est en même temps un exercice d’accord.
   Les acteurs, les sportifs ou les pilotes ne sont pas les seuls à devoir disposer d’une capacité de concentration, cela concerne tout le monde. En assimilant la méthode de l’entraînement autogène, vous pourrez rapidement mettre un terme aux influences du stress, à la tension, et en l’espace de 15-20 minutes, vous reposer complètement et regagner votre énergie. De même que vous pourrez par ce biais apprendre comment calmer la douleur sans l’aide de médicaments.
   L’apprentissage de l’entraînement autogène ne demande pas énormément d’information. La volonté résolue d’une pratique régulière est bien plus importante. Dans le processus d’auto-perfectionnement, le mot “ entraînement ” joue un rôle-clé.


   
Exercices de base

    Respiration : allongez-vous ou asseyez-vous confortablement. Fermez les yeux. Portez une attention passive à votre respiration, comme quelqu’un de l’extérieur, n’essayez pas de l’influencer.
   Si cet exercice est d’apparence assez simple, il n’est pas si facile à effectuer. On est parfois tenté de prolonger son expiration, car au moment d’expirer le calme et la détente sont plus profonds. Ce qui amène inévitablement à prendre une grande inspiration, troublant ainsi l’harmonie de l’immersion autogène.

    Poids : allongez-vous ou asseyez-vous en remontant les genoux. Fermez les yeux, laissez-vous aller, focalisez-vous de manière passive sur le calme. Restez dans cette position relâchée et concentrez-vous de manière passive sur le poids proprement dit de votre main droite. Quasiment de loin, continuez à porter votre attention sur le poids de votre main jusqu’à en avoir assez.
   En fonction de la manière dont vous réussissez à réaliser l’exercice, vous sentirez également le poids des autres parties du corps. Continuez de porter votre attention de manière passive sur tout cela. Ne tentez pas de faire un effort volontaire ni d’accélérer le processus. Toute opération venant de l’intérieur ne peut qu’empêcher la formation de l’état autogène.
   En pratiquant cet exercice tous les jours 15 à 20 minutes pendant deux semaines, vous arriverez sans aucune difficulté à atteindre et faire alterner la perception du poids de chacun des membres de votre corps. Si entre temps vous réalisez que vous n’avez absolument aucune perception de votre corps pendant un court instant, cet état ne doit pas vous effrayer.

    Chaleur : positionnez vos mains de telle manière que vos deux paumes soient en face l’une de l’autre. Fermez les yeux, relâchez-vous, concentrez-vous sur le calme et la chaleur que dégagent vos paumes. Dès que vous ressentez cette chaleur, rapprochez vos deux paumes de votre visage. “ Saisissez ” avec votre visage la chaleur diffusée par vos paumes.

Si vous arrivez à vous focaliser de manière passive sur la chaleur de la peau, vous pourrez réussir à en augmenter la température de 2 ou 3 degrés. Si vos mains sont froides, vous devez préalablement les réchauffer, sinon vous n’obtiendrez aucun résultat. En progressant dans cet exercice, la perception de la chaleur se répand dans tout le torse. Si vous en êtes arrivé là, vous avez donc assimilé l’exercice.

Plexus solaire : fermez les yeux et relâchez-vous. Concentrez-vous sur la chaleur que vous ressentez à l’intérieur, au niveau de votre estomac. Imaginez que le soleil s’y trouve.

Si vous avez déjà assimilé l’exercice précédent, vous êtes alors capable de vous concentrer de manière passive sur la chaleur de votre corps. L’exercice appelé “ plexus solaire ” vous permet de diriger cette chaleur selon votre choix dans n’importe quelle partie de l’organisme. La focalisation de la chaleur à l’intérieur du ventre régule le fonctionnement des organes digestifs. Cet exercice ne doit pas être pratiqué en cas d’inflammation aiguë de la cavité abdominale, d’hémorragie ou de tumeur.

    Pouls : asseyez-vous confortablement, fermez les yeux, détendez-vous. Positionnez vos mains de manière à ce que vos deux paumes soient l’une en face de l’autre. Joignez vos doigts, essayez de ressentir le rythme de votre cœur qui bat dans le bout de vos doigts.

    En progressant dans cet exercice, vous ressentirez les battements dans d’autres parties de votre corps. Vous aurez assimilé cet exercice lorsque vous sentirez aussi les battements dans vos bras et dans votre torse.

    Front frais : fermez les yeux et relâchez-vous. Concentrez-vous de manière passive sur la fraîcheur de l’air qui effleure votre front.
   Cet exercice permet d’augmenter les performances mentales, fait disparaître le mal de tête. Ne tentez pas de ressentir explicitement du froid sur votre front. Cela provoque des spasmes dans les veines cérébrales. La sensation de froid doit être très légère.

    Calme  Calme : l’apprentissage de cet exercice ne peut être entamé qu’après avoir assimilé tout ce qui précède.
   Allongez-vous ou asseyez-vous confortablement, les genoux pliés. Fermez les yeux et relâchez-vous. Effectuez jusqu’au bout les exercices de “ respiration ”, “ poids ” et “ chaleur ”. Ensuite, concentrez-vous de manière passive sur le calme. Même si vous êtes très tendu, essayez tout de même de vous concentrer un peu sur la détente. De l’état autogène, passez à l’exercice du “ front frais ”.

    Les exercices ci-dessus représentent la base de l’entraînement autogène. Cette liste peut être complétée par d’autres éléments d’autosuggestion, mais qui supposent de se fonder sur quelque chose en présence, d’être bref et d’oublier l’usage de la formule négative “ non ”. Par exemple, la phrase “ je n’ai pas peur de l’examen ” est inappropriée, il faudrait la formuler ainsi : “ Je suis calme pendant l’examen. Tout au long de l’examen je suis confiant ”. Comme est inappropriée l’expression “ Je ne fumerai plus ”, qui doit être remplacée par la formulation : “ Fumer est dégoûtant. Je vais me défaire de cette habitude. J’en suis déjà libéré… ” Avec cette méthode, on peut s’accorder à tout, apprendre comment lutter aisément et assurément face à des situations les plus diverses, voire même extraordinaires.


La méditation transcendantale

    Maharishi Mahes yogi en est le père fondateur. La méditation signifie réflexion, et transcendantale, “ en dehors de la limite ”. La MT équivaut donc à la “ réflexion en dehors de la limite ” : en dehors de ce qui peut être vu, entendu, touché, senti, ressenti et pris en conscience. Comme dans l’autre monde.
   Ne vous affolez pas. À vrai dire, tout cela est très simple. Le principal réside en ce que l’individu doit pendant un certain moment transformer sa conscience et sa perception de la réalité en celles d’un nouveau-né ; il doit se défaire des connaissances, de l’expérience et des préjugés qu’il a accumulés. Dans cet état, l’intellect pour ainsi dire entre en contact avec le “ savoir pur ”, en conséquence de quoi la tension disparaît et l’individu atteint l’“ harmonie cosmique ” intérieure.
   La MT est plus facile à assimiler que l’entraînement autogène. Il suffit de suivre une formation de quelques jours. À la fin de celle-ci, l’instructeur donne à tout le monde son mantra. Le mot “ mantra ” ne veut rien dire, mais il a une consonance magique. Moi par exemple, je me suis vu attribuer le mantra “ sheare ”.
   Que doit-on faire ensuite avec ce mantra ? Au cours d’activités individuelles, nous devons nous parler à nous-même durant quelques minutes, afin de nous soustraire aux “ chewing-gums imaginaires ” à partir de la conversation poursuivie avec nous-même. Après cela, nous devons atteindre pour quelques minutes l’état “ dépourvu de mantra et de pensée ”, pour ensuite ouvrir les yeux, rester assis dans le noir encore un peu et tout concevoir comme si nous venions juste de naître. Cette méditation doit être poursuivie deux fois par jour, le matin et le soir, à raison de 20 minutes par séance. Ses effets sont fascinants.

Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain  
 

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 
___________________________ 

      Le texte  figure ici à titre promotionnel.  Il ne saurait faire l’objet (même en partie) de copie ou de publication sans l’autorisation expresse de l’auteur.   
       Dans le cas où vous souhaiteriez émettre un quelconque avis (suggestions, remarques, etc.),  veuillez l’envoyer à l’adresse suivante de l’auteur:  
                                                                     
Alexandre Strasny : alestra69gmail.com
     Je vous prie de m’excusez de ne pas pouvoir donner de consultation via Internet. 
     Je pense que vous trouverez la majorité des réponses à vos questions dans ce livre : consultez-le bien attentivement. 

                                                                                Acheter livre  

                                                                            Home